+33 6 60 85 36 90

10 Août 2020

SAVIOZ Colin
Team VC Froges Villard-Bonnot - Cadet 2
“La Toussuire, tout est magnifique là-bas”
#3

SAVIOZ Colin est un jeune cycliste de route isérois de 16 ans qui a récemment remporté la Grimpée de La Toussuire face à des adultes.

« Cela fait 5 ans que je fais du vélo et j’ai commencé la compétition il y a 2 ans. Cette année, je suis en Cadet 2 dans le club VC Froges Villard-Bonnot »


Colin, vous êtes venu sur le domaine des Sybelles et plus précisément pour la Grimpée cycliste à La Toussuire

65 concurrents sur la ligne de départ et vous avez remporté cette course face à des adultes

 

 

Colin, quelles sont vos ambitions pour cette nouvelle saison ?

“Je n’ai pas vraiment d’objectif pour cette année, car je me prépare pour la saison junior de l’année prochaine. Elle sera complètement différente car les courses seront deux fois plus longues.”

Quel a été votre ressenti pendant la course ? Et une fois avoir franchi la ligne d’arrivée ?

“Au départ de la course, je n’étais pas très confiant parce que la veille, j’avais fait une insolation, donc j’étais assez fatigué. Comme c’était une petite course en catégorie UFOLEP, je pensais qu’il n’y aurait pas une grosse concurrence, mais au départ, j’ai vu trois coureurs très costauds. Ils étaient vraiment fort. Ils créaient sans cesse des attaques et au bout d’un moment j’ai fait la différence physiquement. J’ai pu rallier l’arrivée tout seul. Arrivé en haut, le public était en feu, c’était assez sympa. Habituellement, il n’y a pas grand monde sur le bord des routes pour nous encourager. J’étais très content au sommet.

La météo était parfaite, mais les routes étaient un peu abîmées par endroit. Sinon le cadre était impressionnant.”

Avez-vous rencontré des difficultés ?

“Pas de difficulté spécifique, j’ai plutôt bien géré la montée.”

Avez-vous l’habitude de courir face à des adultes ?

“Oui, l’année dernière j’avais fait pas mal de courses de côte comme celle-ci. Cette année à La Toussuire, c’était ma deuxième course de côte et c’était ma deuxième victoire contre des adultes.”

Étiez-vous le seul de votre catégorie cadet ? Le plus jeune ?

“Il me semble qu’il y avait un coureur plus jeune que moi, mais j’étais tout seul dans la catégorie Cadet.

Quelles sont les différences entre une étape professionnelle et la grimpée de la Toussuire ?

“Une étape de course cycliste professionnelle en général, les arrivées ne se font pas au sommet et les étapes sont plus longues. Il y a aussi d’autres cols et parfois du plat, l’étape n’est pas seulement faite d’une montée. Mais, c’était un peu comme une ascension de coureurs professionnels, parce qu’il y avait beaucoup d’attaques, c’était assez ressemblant, mais concentré sur 15 km.

Pour une course comme celle-ci, on avait ni voiture balais, ni oreillette. On est seul et on doit jauger les adversaires au fur et à mesure de la montée.”

Comptez-vous défendre votre titre l’année prochaine ?

“Oui forcément mais après c’est à voir en fonction des courses qu’il y aura l’année prochaine. Cette année, c’était une année compliquée ! Il n’y avait pas de courses sur une plus longue distance, d’où mon choix de faire la Grimpée.

 

 


Parlons d’un aspect plus en lien avec l’entraînement, la préparation athlétique qui a été choisie durant votre planification pour être opérationnelle le jour J

 

En quoi consiste la préparation athlétique, pour une course comme celle-ci ?

“Je me suis beaucoup entraîné à vélo de route dans les cols. Mais aussi, je faisais souvent des exercices courts de type 45 secondes avec beaucoup de répartitions. Cela me permet justement de travailler l’effort spécifique d’une montée.”

Quelle est la stratégie que vous avez adopté pour gagner ?

“J’ai suivi leurs attaques, j’étais dans le coup toujours devant. Mon gabarit a été un vrai avantage dans la partie la plus raide, soit les 4 derniers kilomètres. Déjà à la reconnaissance, je m’étais dit que je partirais à ce moment du parcours, c’est le plus raide et les adultes sont un peu plus lourd. C’est à ce moment là que j’ai joué ma carte et je suis parti tout seul en-tête.”

Comment vous êtes vous adapté à la crise sanitaire pour maintenir vos qualités physiques ?

“Beaucoup d’entraînement à la maison, mais comme j’habite à la montagne au pied des 7 Laux, je me suis permis de sortir dans un rayon de 1 km. J’ai la chance d’avoir des routes près de chez moi. Tout cela a été complété bien sûr par beaucoup de Home Trainer.”

 

 

Avez-vous des astuces à nous partager ?

“J’ai fait beaucoup de fractionné pendant cette période, en vélo. C’est-à-dire des séances courtes mais intensives pour maintenir une forme correcte.”

 


Lors de votre passage dans le domaine des Sybelles

 

Comment avez-vous trouvé l’organisation de la course ?

“J’ai trouvé l’événement génial, l’organisation était super. Tout était très bien organisé.”

Est-ce que c’est votre première participation ?

“Oui, c’était ma première participation à la Grimpée de la Toussuire et je reviendrai sûrement l’année prochaine.”

Comment avez-vous trouvé la station de la Toussuire ?

“La Toussuire est une station géniale qui change beaucoup de chez moi, ce n’est pas le même paysage. J’aimais déjà de base beaucoup la Maurienne. Ce qui est bien à la Toussuire, c’est que c’est une station assez sauvage sur un vaste plateau ensoleillé avec beaucoup de chalets. Quand on monte, on a une belle vue sur les Aiguilles d’Arves. Tout est magnifique là-bas.”

Apprécieriez-vous de venir en stage d’altitude dans la station ?

“Absolument, oui. Je pense revenir dans la station de la Toussuire, parce que j’ai bien aimé. Je reviendrai en vacances et après ce sera en fonction de mon équipe et de leurs souhaits. Mais forcément, La Toussuire est connue pour les arrivée des étapes du Tour de France cycliste, c’est un haut lieu pour la pratique du sport de Haut-Niveau.

 


L’interview rapide 

♦ Livre préféré : Contrôlé : bâtard ! – TURNES William

♦ Hobby : La mécanique

♦ Devise : Toujours plus haut”

 


Que pouvons-nous vous souhaiter à titre personnel pour cette année 2020-2021 ?

“De continuer sur cette lancée.

Inscription à la newsletter

[instagram-feed]

Les dernières actualités

Annecy, la ville au lac le plus pur d’Europe

Annecy, la ville au lac le plus pur d’Europe

Entouré par le massif des Bauges à l’ouest, celui des Bornes à l’est, le lac d’Annecy tire son nom de la célèbre ville qui le borde au nord. Cette dernière laisse d’ailleurs entrer le trop-plein d’eau dans des canaux qui la traversent et auxquels elle doit son surnom,...

Les parcs naturels et les réserves naturelles en Savoie

Les parcs naturels et les réserves naturelles en Savoie

Il existe différents espaces naturels protégés en France parmi lesquels on retrouve les parcs naturels nationaux, les parcs naturels régionaux (PNR), et les réserves naturelles. En Savoie, on trouve trois parcs naturels : le parc de la Vanoise (national), le parc...

10 animaux sauvages à voir en Savoie

10 animaux sauvages à voir en Savoie

La Savoie peut se targuer d’avoir une faune riche et diversifiée, notamment dans les Alpes avoisinantes. On peut y rencontrer nombre d’animaux sauvages, que ce soit dans des parcs naturels ou dans la nature.  Petite sélection des animaux communs, insolites, ou rares,...

Localisation

Prêt pour votre séjour ?

Réserver en ligne sur notre plateforme sécurisée

Obtenez les vacances de vos rêves en quelques clics

X